Activation


Trop absent ce site semble sortir de léthargie…

Publié dans Uncategorized

Tordre le cou de la rumeur


La majorité socialiste dans son ensemble et les grands médias pour la plus part, s’activent pour tordre le cou à cette rumeur que les plus choquants échos rapportent ainsi:

« le gouvernement veut soit disant enseigner la sexualité homo dans les école, voir même la masturbation avec des outils pédagogiques dès la maternelle »

En effet en 2014 une pareille idée est encore

1peilloncomplot

jugée scandaleuse. L’argument est efficace. les mots sont choisis rumeur (Europe1) et polémique (le Monde) ou encore complot (Arte). Ceci dit en allant sur ces sites il apparaît rapidement que la frontière entre « l’ABCD de l’égalité » et la théorie du genre (études de genre comme il faut dire) est de plus en plus mince.

Spontanément l’auditeur rattache le contenu de ces SMS et autres mails d’alerte à une n-ième théorie complotiste. Merci les médias de nous avoir informé. Dommage pour l’analyse, nous repasserons.

Si le gouvernement, qui met en oeuvre les lois votés par le parlement, était honnête il rappellerait à chacun d’entre nous que lui, le gouvernement, ne va pas encore aussi loin mais… il rappellerait (par exemple) l’amendement adopté en commission des affaires culturelle et d’éducation le 28 février 2013. Sur proposition de la député socialiste Martine Faure soit un an avant la « folle rumeur », l’amendement (voir page 13 du rapport mentionné par Mme Lenvie) vise en effet dès l’école élémentaire à:

1peillonenfantsstereo…la déconstruction des stéréotypes sexués.
Il s’agit de substituer à des catégories telles que le « sexe » ou la « différence sexuelle », qui renvoient à la biologie, le concept de « genre », qui montre que les différences entre les hommes et les femmes ne sont pas fondées sur la nature, mais sont historiquement construites et socialement reproduites

Le gouvernement pourrait aussi rappeler le positionnement, somme toute logique, du ministre de l’éducation sur son propre site:

Les trois séances d’éducation à la sexualité prévues par ce texte auront lieu dans toutes les écoles et tous les établissements.

les médias pourraient de le leur côté nous dire jusqu’où vont les ambitions de certains éducateurs promus par les administrations nationales et internationales en matière d’éducation sexuelle. Pourquoi ne le font-ils pas clairement? Ici c’est l’OMS qui explique pourquoi il faut aborder ces sujets avant 4 an…

On peut d’ailleurs être d’accord sur le principe. Mais les modalités d’applications qui pointent le bout de leur nez sont inadmissibles. Faudra-t-il donc expliquer aux parents que l’administration est bien mieux placée que les parents pour élever les enfants? En Allemagne, par exemple, les familles peuvent être condamnées à la déchirure si elles choisissent de scolariser leurs enfants à la maison. Bien que je m’étonne de cette pratique d’éducation à la maison qui me semble mauvaise socialement pour les enfants, je n’y vois pas un motif pour faire appel à la violence administrative et policière « Judge said to have authorised force ‘against the children’ if necessary ». Si cela peut être nécessaire pour permettre aux enfants d’avoir accès à l’éducation au sens de l’instruction, la diffusion des études sur le genre ont-elles vraiment leur place dans nos établissements scolaires, et sans doute un jour, dans les décisions préfectorales?

1peillonEn France, pour le moment, notre ministre préconise de convoquer les parents. Et si les parents ne soumettent pas? devront-ils être démis? Est-ce une exagération que d’y penser? Ce ministre qui prône (dans La Révolution française n’est pas terminée, Paris, Le Seuil, 2008) que…

« l’école doit dépouiller l’enfant de toutes ses attaches pré-républicaines pour l’élever jusqu’à devenir citoyen. Et c’est bien une nouvelle naissance, une transsubstantiation qui opère dans l’école et par l’école, cette nouvelle église avec son nouveau clergé, sa nouvelle liturgie, ses nouvelles tables de la loi. »

lâchant par ailleurs dans une interview à Seuil

il faut inventer une religion républicaine…

Bien évidement, nous sommes en chemin. C’est inexorable. Mais nous qui connaissons les ravages que l’Etat est capable de  faire quand il prend la place de dieu, c’est un peut déconcertant de voir ces milieux dit intellectuels que sont les médiats de se ruer au secours du gouvernement lorsque celui-ci cherche à masquer la réalité de ses intentions.

Le web, terre de libre expression pour le pire et pour meilleur, sert aussi à affoler l’auditeur puisque les messages se démultiplient à vitesse grand-V. Chacun en est bien contient.

En ce qui concerne l’opposition elle est paralysée à l’idée de se voir associée à cette salade médiatique qu’on nous présente comme ayant des racines communes: soral-dieudo/doite-extrème/utra-catho/civitas/lmpt. Ce mélange mensonger associé au dénie de réalité sont les grandes sources d’argumentation déversées en ce moment du matin au soir sur les ondes.

La communauté musulmane de son côté, qui n’a pas l’habitude de se faire dicter ses leçons d’éducation par l’administration, est pour le moment épargnée pour des raisons explosives (électorales), mais qui sait si la clef de cette nasse idéologique ne se trouve pas précisément dans l’unité des différentes communautés laïques, chrétiennes, musulmanes, juives et autres. Ils sont sans doute plus nombreux qu’on ne le pense les acteurs de ces divers familles qui appellent de leurs voeux une approche plus juste de la société.

L’équation est complexe, mais il faut se donner le temps, et toujours agir pour faire vivre et grandir cette Unité.

En passant | Publié le par

Nouvelles d’Asia Bibi


« Mais Asia persévère. C’est sa foi en Jésus qui l’a conduite là et elle Lui reste fidèle. Elle sait qu’Il est le seul à pouvoir la faire sortir de sa prison et elle garde confiance. Elle a tout remis entre ses mains. »

lire l’article donnant des nouvelles d’Asia Bibi

300-200--CDF-legende

Publié dans Monde, Religion | Tagué , , , | Laisser un commentaire

à FRANÇOIS HOLLANDE


Deuxième LETTRE de PHILIPPE BOUVARD

à FRANÇOIS HOLLANDE

philippe-bouvard-a-ecrit-sa-chronique-dans-le-figaro-magazine_132084_w250

« Je n’ai jamais fréquenté de paradis fiscaux.

On chercherait en vain la plus petite niche chez moi depuis que j’ai cessé d’avoir des chiens !

Une seule fois, je me suis délocalisé dans le cadre de la loi Pons à la coûteuse faveur d’un

investissement hôtelier dans les DOM-TOM qui m’a fait perdre 100% de ma mise.

A la distribution des bonus, des stocks options et des dividendes, j’ai toujours été oublié.

Mon casier judiciaire est vierge.

Mon courage est intact.

Je ne suis pas un damné de la terre. Mais je ne suis pas non plus un profiteur ou un esclavagiste.

Je ne suis protégé de personne, sauf du public auquel je dois la longueur de mon parcours.

J’ai mes opinions mais je n’ai jamais adhéré qu’au parti des amoureux de la France.

J’ai versé à la collectivité davantage que je n’en ai reçu :

pas un jour de chômage et une seule nuit d’hospitalisation en six décennies.

Je me situe sans honte mais sans fierté excessive dans cette classe moyenne qu’on souhaite faire

disparaître en nivelant notre société par le bas.

Je refuse autant d’être culpabilisé par un politicien

(qui voudrait que l’on prenne son inexpérience pour de la normalité)

que la France accorde sa confiance à un homme que l’Europe prive de la sienne et qui,

bien qu’ambitionnant de devenir le gardien de la constitution ne paraît pas s’être préoccupé de la

constitutionnalité de ses propositions.

Quant à moi, j’aurais nourri mes enfants, bâti des maisons, planté des arbres.

Mission accomplie.

Et vous Monsieur HOLLANDE qu’avez-vous fait ?

Sinon d’augmenter les impôts d’une classe moyenne pour favoriser les fainéants et les assistés de notre pays.

Et vous M. Hollande, qu’avez vous fait

si ce n’est des enfants dont vous n’avez jamais épousé les deux mamans,

même si l’une d’entre elles était ministre de la famille ?,

êtes vous un « homme normal » M. Hollande …?

– vous qui, du même coup, avez évité de payer l’IGF devenu par votre mentor l’ISF,

en ne convolant pas, et ce,malgré tous vos biens immobiliers et mobiliers,

vous qui avez permis à vos COMPAGNES detoucher les allocs pour

« femmes filles mères » : 5 fois,….. êtes vous un « bon français » M. Hollande ?

– vous qui installez unemaîtresse sur le trône.,

– vous qui bafouez un homme dont les médias ne parlent jamais ni ne publient jamais la tête,

et qui pourtant a donné son nom qui perdure, à votre maîtresse : madame TRIERVELLER,

– vous qui ignorez les 3 enfants de ce même couple que vous avezbrisé,

êtes vous un « homme d’honneur » M. Hollande…?

en brisant un couple  avec 3 enfants…..

– vous qui n’aviez jamais mis les piedsdans uneEntreprise,

dans une usineni dans un ministère, et qui en bravez tout le savoir faire et la pérennité

avez-vous conscience que ce sont les Français qui paient votre formation

professionnelle ? êtes vous un vrai chef d’ETAT,

monsieur HOLLANDE ????

vous ne seriez même pas un Chef d’ENTREPRISE »

signé : ph BOUVARD

FAIRE SUIVRE svp


Celle-là, je veux qu’elle fasse beaucoup de chemin

Publié dans France | Laisser un commentaire

Et si les amis de F.Hollande avaient raison?


Jean d'Ormesson

De Jean d’Ormesson : 
« La victoire de François Hollande est à peu près acquise, et elle risque d’être éclatante.
Le moment est idéal pour se déclarer sarkozyste.
La question n’est pas de savoir qui l’emportera en mai 2012.
On a longtemps été convaincu dur comme fer que ce serait M. Strauss-Kahn.
On a pu croire que ce serait Mme Aubry.
On a même pu imaginer que, par un coup du sort, ce serait Mme Le Pen.
Il n’est pas tout à fait exclu que M. Bayrou, M. Mélenchon, M. Montebourg se soient monté le bourrichon jusqu’à se persuader de leur chance de l’emporter.

Tout sauf Sarkozy.
N’importe qui sauf Sarkozy.
Ce sera M. Hollande.
François Hollande est un parfait honnête homme. Il est intelligent, charmant, cultivé, et même spirituel.
Il y a chez cet homme-là un mélange de doux rêveur et de professeur Nimbus égaré dans la politique qui le rend sympathique.
Il est mondialement connu en Corrèze.
Ce n’est pas lui qui irait courir les établissements de luxe sur les Champs-Élysées, ni les suites des grands hôtels à New York ou à Lille, ni les yachts des milliardaires.
Il ferait, je le dis sans affectation et sans crainte, un excellent président de la IVe République. Ou plutôt de la IIIe.
Par temps calme et sans nuages. Il n’est jamais trop bas. Mais pas non plus trop haut.

C’est une espèce d’entre-deux: un pis-aller historique.

Ce n’est pas Mitterrand: ce serait plutôt Guy Mollet. Ce n’est pas Jaurès ni Léon Blum: c’est Albert Lebrun. Ce n’est pas Clemenceau: c’est Deschanel.
Il parle un joli français. Et sa syntaxe est impeccable. On pourrait peut-être l’élire à l’Académie française. Ce serait très bien. Mais en aucun cas à la tête de la Ve République, par gros temps et avis de tempête.
C’est vrai: Sarkozy en a trop fait. Hollande, c’est l’inverse. Car n’avoir rien fait est un immense avantage, mais il ne faut pas en abuser. Il n’est pas exclu, il est même possible ou plus que possible, que M. Hollande soit élu en mai prochain président de la République.
C’est qu’à eux deux, M. Hollande et le PS, qui sont assez loin d’être d’accord entre eux -je ne parle même pas de M. Mélenchon ni de Mme Joly dont ils ont absolument besoin pour gagner et dont les idées sont radicalement opposées à celles de M. Hollande-, ont des arguments de poids : la retraite à 60 ans (quand la durée de vie ne cesse de s’allonger), 60.000 nouveaux fonctionnaires (quand il s’agit surtout de réduire les dépenses publiques), 30% de baisse sur les traitements du président et des ministres (même M. Jean-Marie Le Pen, de glorieuse mémoire, n’a jamais osé aller aussi loin dans le populisme et la démagogie).

Avec des atouts comme ceux-là, on a de bonnes chances de gagner.
Aussi n’est-ce pas dans la perspective de l’élection de 2012 que je me situe.
C’est avec le souci du jugement de l’histoire. M. Sarkozy, autant le reconnaitre, a fait pas mal d’erreurs.

À voir comment se présente la campagne d’un Parti socialiste qui semble n’avoir pas appris grand-chose des leçons de son temps, ce sera bien pire avec lui qu’avec M. Sarkozy. Les déclarations d’intention ne valent rien.

Il faut des exemples vivants.
M. Zapatero, en Espagne, est un homme plus qu’estimable. Il est socialiste. Le chômage en Espagne est plus du double du nôtre.
M. Papandréou en Grèce est socialiste. Est-ce le sort de la Grèce que nous souhaitons pour la France?
M. Sarkozy a été plus attaqué, plus vilipendé, plus trainé dans la boue qu’aucun dirigeant depuis de longues années.
Il a pourtant maintenu le pays hors de l’eau au cours d’une des pires crises que nous ayons jamais connues.
Il n’est même pas impossible que Mme Merkel et lui aient sauvé l’Europe et l’euro.

Pour affronter le jugement de l’histoire, je choisis le camp, à peu près cohérent, Sarkozy-Fillon-Juppé contre le camp, incohérent jusqu’à l’absurde, Hollande (Hollande président ? On croit rêver, disait Fabius) -Aubry-Joly-Mélenchon.

Bonaparte Premier consul prétendait que le seul crime en politique consistait à avoir des ambitions plus hautes que ses capacités.
Je suis sûr que François Hollande lui-même a des cauchemars la nuit à l’idée d’être appelé demain à diriger le pays avec le concours des amis de toutes sortes et étrangement bariolés que lui a réservés le destin.
Je veux bien croire -je n’en suis pas si sûr que pour 2012 les dés sont déjà jetés, que les handicaps du président sortant sont bien lourds pour être surmontés, que le retard est trop rude pour être rattrapé.
J’imagine très bien l’explosion d’enthousiasme sur la place de la Bastille ce soir de mai 2012 où l’élection de M. François Hollande à la magistrature suprême sera enfin annoncée.
Je me demande seulement dans quel état sera la France en 2014 ou en 2015. »

Publié dans France

Qui suis-je?


j’avoue ma grande honte à relayer ces arguments de comptoir, que tout honnête homme devrait ignorer sagement. Ce qui permet à ma honte de laisser passer c’est probablement les 5 années de comptoir médiatique anti-sarkozyste.

« Mon père était un riche Médecin ORL, propriétaire de plusieurs cliniques

dormez bien mes amis

dormez bien mes amis

J’ai passé mon enfance à Bois-Guillaume, ville résidentielle (sur les hauteurs de Rouen) où habitent les plus riches normands.
Je fus élevé chez les « bourges du privé », que je critique constamment à « St Jean-Baptiste de la Salle à Rouen ».
Puis j’ai continué mes études dans la commune des aristocrates et des grands-bourgeois : à NEUILLY SUR SEINE où mes parents avaient acheté une superbe propriété.
Malgré ma fortune et mon patrimoine estimé à plus de 10 Millions d’Euros, je ne paie pas l’ISF car un montage ingénieux sous forme de plusieurs SCI me rend quasiment introuvable par le fisc français.

A lafin des années 70, sortant de l’ENA je sens que la droite va perdre et que Mitterrand est sur la pente ascendante, pour assurer mon avenir je choisis alors de rejoindre le PS.

> Je n’ai jamais dirigé une grande ville.
> Je n’ai jamais dirigé une grande région.
> Je n’ai jamais été ministre ni secrétaire d’état.

Je dirige malgré tout le département de la Corrèze qui est devenu grâce à moi en 4 ans le plus endetté de France (+ 25% de dette soit 3 fois plus que la moyenne nationale) et le seul où le nombre de fonctionnaires a augmenté de 50% dans le même temps (de 831 à 1231).
Pour 2012 dans mon département, j’ai déjà fait voter une hausse de 6.5% de la taxe foncière, de 300% les taxes sur les permis de construire. J’ai supprimé : les bourses étudiantes, la gratuité des transports scolaires, les 1000 € de prime de garde d’enfants et diminué presque toutes les aides aux personnes âgées ou dépendantes.

Je ne déjeune pas au Fouquet’s, je vais dans un endroit plus discret
mais encore plus chic où j’ai fêté ma récente victoire aux primaires socialistes et où dernièrement j’ai été l’invité d’un assez pauvre, Pierre BERGE. Ma cantine, c’est chez LAURENT dans le 8ème.

J’envisage d’augmenter de 45 milliards d’euros les impôts et taxes en
tout genre car c’est plus facile que de diminuer le nombre de fonctionnaires, je souhaite d’ailleurs en embaucher 65.000 de plus … Ce qui coûtera 100 milliards à la FRANCE car un fonctionnaire est payé par l’état à vie, sécurité de l’emploi oblige!!!

Je n’aime pas les riches qui gagnent plus de 4000 euros par mois mais

j’en gagne 7,5 fois plus avec mes 30.387 € par mois !!!
Donc 63% de plus que le Président de la République (19 331 € par mois) que j’accuse d’être proche des riches …

Je m’appelle………….
François HOLLANDE

Votez pour moi, je vous ruinerai en 5 ans. Le changement c’est maintenant ! »

Publié dans France

TSS est bien parti. Hollande va pouvoir dire merci. Quant à nous…


Image

Les électeurs (potentiels) de F. Hollande sont-ils figés…

Tout le monde brandit le rejet de N. Sarkozy pour expliquer le score annoncé de FH, mais on ne vote pas pour le gestionnaire d’un club!

J’ai soutenu l’idée que Sarko était le seul à avoir suffisamment envie pour l’emporter. J’ai eu tort de négliger l’effet de cinq années de culture anti-Sarko, les suites du TSS des chiraquiens, repris par les médias de gauche dès le début du mandat. Et de fait: il y a peu, même les élus de droite préféraient ne pas se voir associé à leur héros de 2007.

Ce vernis honteux a séché sur l’homme le moins « idéologisé » de la planète. Le vernis du bling-bling pour faire court. Ce bling-bling qui a duré 4 mois ce n’est pas l’homme. C’est une part de lui. Une part que je n’ai pas aimé. De même que certaines de ses positions (sur les Roms par exemple ou l’Epad).

à j-21 du 2éme tour j’avoue mon pessimisme, mais c’est une raison de plus continuer à expliquer ce qu’il y a sous ce vernis rose qui tâche et les points de désaccords: une somme sans précédent de mesures qui ont remis la France sur ses deux pieds. On avait la France généreuse sur un pied. Et il a réduit la voilure. D’un autre côté il a rétablie la valeur du mot effort et du travail. La France aime le travail mais 25 ans de (g)maullisme socialisant avaient convaincu les cinquantenaires que travailler après 55 ans c’était pas charitable vis-à-vis des jeunes; que travailler moins en gagnant autant c’était une idée formidable. Le mot réforme n’est plus associé au mot manif, et manif à fin-de-la-réforme.

Qui, hors de l’extrême gauche, peut nier l’importance de cette profonde transformation pour pouvoir affronter la suite des événements?

Au bureau, en famille, chez les amis, le personnage qui a muri peut encore démontrer que sa grande liberté de positionnement est avant tout pragmatique. Elle de plus porté par une énergie que l’ensemble des observateurs admirent ou au moins reconnaissent comme redoutable: en Europe et dans les crises internationales.

Nous avons besoin d’un Président capable de s’imposer dans la cour des grands, car presque tout se joue à l’international. Notre quotidien c’est la Commune, la Région. Mais les sujets nationaux sont eux très dépendant du rapports de forces entre nations (l’énergie, la finance, l’agriculture, la recherche, l’industrie, etc…)

NS est une personnalité qui agace ou a pu agacer;

FH est globalement sympathique.

Pourtant… on ne cherche pas un gars juste sympathique. Non assurément pas.

Publié dans Uncategorized