TSS est bien parti. Hollande va pouvoir dire merci. Quant à nous…


Image

Les électeurs (potentiels) de F. Hollande sont-ils figés…

Tout le monde brandit le rejet de N. Sarkozy pour expliquer le score annoncé de FH, mais on ne vote pas pour le gestionnaire d’un club!

J’ai soutenu l’idée que Sarko était le seul à avoir suffisamment envie pour l’emporter. J’ai eu tort de négliger l’effet de cinq années de culture anti-Sarko, les suites du TSS des chiraquiens, repris par les médias de gauche dès le début du mandat. Et de fait: il y a peu, même les élus de droite préféraient ne pas se voir associé à leur héros de 2007.

Ce vernis honteux a séché sur l’homme le moins « idéologisé » de la planète. Le vernis du bling-bling pour faire court. Ce bling-bling qui a duré 4 mois ce n’est pas l’homme. C’est une part de lui. Une part que je n’ai pas aimé. De même que certaines de ses positions (sur les Roms par exemple ou l’Epad).

à j-21 du 2éme tour j’avoue mon pessimisme, mais c’est une raison de plus continuer à expliquer ce qu’il y a sous ce vernis rose qui tâche et les points de désaccords: une somme sans précédent de mesures qui ont remis la France sur ses deux pieds. On avait la France généreuse sur un pied. Et il a réduit la voilure. D’un autre côté il a rétablie la valeur du mot effort et du travail. La France aime le travail mais 25 ans de (g)maullisme socialisant avaient convaincu les cinquantenaires que travailler après 55 ans c’était pas charitable vis-à-vis des jeunes; que travailler moins en gagnant autant c’était une idée formidable. Le mot réforme n’est plus associé au mot manif, et manif à fin-de-la-réforme.

Qui, hors de l’extrême gauche, peut nier l’importance de cette profonde transformation pour pouvoir affronter la suite des événements?

Au bureau, en famille, chez les amis, le personnage qui a muri peut encore démontrer que sa grande liberté de positionnement est avant tout pragmatique. Elle de plus porté par une énergie que l’ensemble des observateurs admirent ou au moins reconnaissent comme redoutable: en Europe et dans les crises internationales.

Nous avons besoin d’un Président capable de s’imposer dans la cour des grands, car presque tout se joue à l’international. Notre quotidien c’est la Commune, la Région. Mais les sujets nationaux sont eux très dépendant du rapports de forces entre nations (l’énergie, la finance, l’agriculture, la recherche, l’industrie, etc…)

NS est une personnalité qui agace ou a pu agacer;

FH est globalement sympathique.

Pourtant… on ne cherche pas un gars juste sympathique. Non assurément pas.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.